22.07.20
Munich, Versailles
Une année 2019 réussie pour KMW+Nexter Defense Systems (KNDS)

Le groupe KNDS a enregistré une prise de commande de 4 375 millions d'euros en 2019, soit une augmentation significative par rapport à l'année précédente (3 514 millions d'euros). Le carnet de commandes a augmenté de 23,5 % par rapport à 2018 et s'élève à 9 633 millions d'euros, auxquels s’ajoutent les tranches conditionnelles et optionnelles (4 000 millions d'euros). Une grande partie de ce montant est due à la commande de plus de 500 véhicules à roues Boxer par le Royaume-Uni, aux commandes de véhicules de combat d'infanterie PUMA VJTF et de chars de combat Leopard 2 pour la Bundeswehr allemande, ainsi que du GRIFFON et du JAGUAR pour la Belgique, du véhicule à roues TITUS IMV pour la République tchèque et de la commande danoise de systèmes d'artillerie CAESAR supplémentaires. Le chiffre d’affaires a également augmenté pour atteindre 2 539 millions d'euros, bien au-delà du chiffre de 2018 (2 245 millions d'euros). Le nombre d'employés a lui aussi augmenté (7 873 collaborateurs), avec 328 nouvelles embauches en 2019.

En route pour les produits communs

L'intégration de KMW et de Nexter se poursuit à travers plusieurs projets communs dans les domaines du char, de l'artillerie, des munitions et des véhicules blindés. L’EMBT (European Main Battle Tank) est un des projets clés, composé d'un châssis allemand Leopard et d'une tourelle française Leclerc, qui a été présenté en tant que démonstrateur au cours de l’édition 2018 du salon Eurosatory. KNDS a développé ce projet pour répondre aux besoins du marché et pour être disponible à court/moyen terme.

MGCS (Main Ground Combat System)

Le développement du futur système principal de combat terrestre, dont l'entrée en service est prévue à compter de 2035, avance selon le calendrier initialement défini. Le 16 octobre 2019, les ministres de la défense de l'Allemagne et de la France ont pris un engagement clair en faveur du développement du MGCS. L'entreprise commune (ARGE) formée en décembre 2019 par les sociétés participantes KMW, Nexter et Rheinmetall AG constitue le cadre industriel du premier contrat MGCS, qui a été signé en mai 2020. La première phase de l'étude de conception de l'architecture du système (SADS1) marque le début du processus de développement du MGCS. Ce contrat lance la première étape industrielle d’un des plus grands programmes d'acquisition de systèmes terrestres de l'histoire de l'Allemagne et de la France. Les deux fabricants de chars Nexter et KMW apporteront leur expertise sur l’ensemble des briques du programme.

Perspectives pour 2020
L'impact économique de la pandémie mondiale est évidemment un défi majeur pour KNDS. Malgré tout, l'objectif demeure inchangé : il s’agit de satisfaire nos clients et nos actionnaires, de renforcer davantage l'intégration du groupe et de faire progresser les programmes communs.
Frank Haun et Stéphane Mayer, co-CEO de KNDS, ont déclaré :
« Les excellents résultats de KNDS en 2019 montrent que nous avons atteint nos objectifs. Ces indicateurs démontrent la pertinence de joindre les forces de KMW et de Nexter. KNDS se développe et nous confirmons notre ambition de devenir le leader européen de la défense terrestre. C'est pourquoi, nous nous félicitons en particulier du succès des récentes prises de commandes en Europe ».

Ces articles peuvent vous intéresser
20.07.20
Tests des munitions Katana de Nexter en soufflerie ONERA

Du 25 mai au 8 juin 2020, Nexter Munitions a réalisé deux campagnes d’essais majeurs de la munition KATANA dans la soufflerie S3MA sur le site de Modane de l’ONERA.

15.07.20
Nexter passe une commande majeure à EURENCO pour des charges modulaires d’artillerie

Dans le cadre d’un marché notifié par la Direction générale de l’armement (DGA) le 11 mai dernier, Nexter a mis en vigueur une commande majeure au profit d’Eurenco, le leader européen des matériaux énergétiques pour la fourniture de charges modulaires d’artillerie.

18.06.20
Nexter prend part au programme européen iMUGS de développement d’un système autonome terrestre

La Commission européenne choisit le consortium mené par Milrem Robotics pour le développement d’une architecture modulaire commune de système terrestre autonome.